Accueil > Accueil > a reclasser > Dossiers pratiques, études etc... > Les tireurs > Fédérations et clubs de tir > Polémique autour de la FFTir > La FFTir ou la république du potentat ?



La FFTir ou la république du potentat ?

mardi 1er juin 2010, par Jean-Jacques BUIGNE président de la FPVA


Ils sont de plus en plus nombreux à s’interroger sur le comportement du nouveau président de la FFTir Germont.

- Tout le dossier sur la polémique autour de la FFTir.


Sa première initiative a été de se faire attribuer un véhicule personnel ; suivi en cela par le secrétaire général. Alors que les frais de déplacement sont chichement comptés aux dirigeants et arbitres, tous bénévoles.
Se croyant menacé par les airsofteurs, qu’il voulait faire réglementer par le Ministère de l’Intérieur, il sollicite la protection d’une Société de Sécurité lors de son assemblée générale pour un coût de 12000€, et n’échappe pas au ridicule.

Il licencie de nombreux cadres fédéraux provoquant autant de contentieux qu’il l’amène à solliciter et consulter de nombreux avocats pour un coût en honoraires de 140000€, la fédération aurait même provisionné une très importante somme en cas de condamnations plus que probable.
Sa réforme des statuts a été rejetée par l’assemblée générale ; il tente alors de passer en force provoquant protestations et rejets de la part de nombreux dirigeants.

Son comportement et les dépenses engagées ont inquiété le Trésorier Général au point de lancer une procédure d’alerte auprès du Commissaire aux comptes et la commission des finances. Une procédure qui lui déplait, au point de demander la révocation du bureau et par la même du trésorier général provoquant ainsi un nouveau contentieux. Son rapport.

Dans cette situation de contestations et de confusion, une douzaine de ligues régionales ont demandé une assemblée générale pour révoquer le comité directeur : ce qu’il se refuse formellement à réunir ne voulant pas mettre en danger sa présidence.

Fédération sportive pauvre, la FFTir qui ne dispose que des cotisations de ses 130000 adhérents, pourra t-elle supporter longtemps les frasques de son nouveau président.

Certains se demandent même s’il ne se croit pas à la présidence d’une fédération riche comme celle du football par exemple disposant d’abondantes ressources financières, provenant de la publicité et des droits télévisés etc… ils se demandent si l’ambition ne lui fait pas tourner la tête ou ne le propulse pas dans la république des potentats.

FédéGN : Communiqué concernant les déclarations de la FFtir
Nous avons été informés des déclarations de la FFTir qui signale que les dépenses importantes qu’elle a consentie afin de s’assurer les services d’agents de sécurité lors de son assemblée générale sont dues à des informations concernant une manifestation de 3000 airsofteurs qui aurait été organisée à l’appel de la FédéGN.

Notre fédération tient à démentir cette affirmation. A aucun moment la FédéGN n’a organisé un rassemblement d’airsofteurs ayant pour but de troubler cette assemblée générale.

Le nombre de 3000 correspond aux aisrofteurs ayant signé la pétition dénonçant les actions de la FFRTir. La signature de ces airsofteurs ne prévoyait à aucun moment un déplacement sur cette assemblée générale.

Contacté , Monsieur GERMONT a refusé de parler à notre représentant. Il a également refusé la venue d’un journaliste airsofteur et neutre. La FédéGN ayant pris conscience que le message des airsofteurs avait été malgré tout transmis, notamment par le biais des présidents de Ligues régionales elle en est restée la...

Nous ne pouvons que regretter que le président d’une grande fédération nationale engage de telles dépenses alors qu’un simple coup de téléphone aurait levé toute ambiguïté et ne pouvons que lui conseiller de cesser d’interférer avec un milieu que manifestement il connaît très mal...

Vous pourrez trouver des informations sur les évènements de ces derniers jours à cette adresse ;





Imprimer cet article

Imprimer